Conférences des ainés

Dès sa fondation, l’Institut a reconnu le rôle précieux que jouent les aînés dans la société inuite. C’est donc à l’instigation de l’Institut culturel Avataq qu’a eu lieu, en 1981 à Kangirsuk, la première Conférence des Aînés inuits du Nunavik.

Au début, l’événement avait lieu chaque année, mais depuis 1988 les conférences sont tenues tous les deux ans. Elles permettent aux aînés d’exprimer leurs préoccupations, leurs espoirs et leurs craintes quant à la préservation de la culture, de la langue et du patrimoine inuits.

Dans la culture inuite, les aînés sont les dépositaires d’une sagesse et d’un savoir millénaires. Depuis l’arrivée des Qallunaat (non-Inuit) sur leur territoire, dans la deuxième moitié du XIXe siècle, le rôle que tenaient les aînés au sein de la collectivité et dans la structure familiale s’est considérablement érodé. Pourtant, eux seuls sont en mesure de transmettre la richesse de la culture traditionnelle inuite aux générations de demain.

Les activités et les programmes mis sur pied par l’Institut culturel Avataq sont issus des décisions prises lors de la Conférence des Aînés du Nunavik.

Conformément au mandat que lui a confié la Conférence des Aînés, l’Institut culturel Avataq a pour objectifs :

  • D’appuyer, de protéger et de défendre la culture inuite ;
  • D’organiser régulièrement les Conférences des Aînés inuits du Nunavik ;
  • De protéger et de promouvoir la langue inuktitut, par la création d’une Commission de la langue inuite, composée d’aînés et d’autres experts ;
  • D’établir des musées/centres culturels, des bibliothèques et des centres de documentation sur la culture inuite dans les collectivités du Nunavik ;
  • De promouvoir l’identité culturelle par le biais de livres, de films, de bandes sonores et/ou vidéos, et par tous autres moyens qui favorisent le développement de la littérature, la création de bibliothèques, l’expression musicale et théâtrale ainsi que la tenue de jeux traditionnels inuits et d’échanges culturels avec d’autres groupes inuits ;
  • D’identifier, d’étudier et de protéger les sites archéologiques et les lieux de sépulture inuits ;
  • De promouvoir la reconnaissance officielle des toponymes utilisés par les Inuits de mémoire d’homme ;
  • De protéger le savoir traditionnel inuit et de développer du matériel éducatif sur le patrimoine inuit et les techniques de survie ;
  • De rapatrier certains objets culturels afin que la population du Nunavik y ait accès ;
  • D’élaborer et de mettre en œuvre une politique de recherche sur les questions sociales, économiques et culturelles qui touchent les Nunavimmiut (Inuits du Nunavik).

Participants à la Conférence des Aînés, Salluit 2009 © Michel Patry

Participants à la Conférence des Aînés, Salluit 2009 © Michel Patry

De g. à d. : Jeannie Nungak, Charlie Arngak, Zebedee Nungak (debout), Rhoda Kokiapik, Nancy Palliser © Michel Patry

De g. à d. : Jeannie Nungak, Charlie Arngak, Zebedee Nungak (debout), Rhoda Kokiapik, Nancy Palliser © Michel Patry

Petit groupe de discussion sur les résultats du projet de diagnostique de la langue © Michel Patry

Petit groupe de discussion sur les résultats du projet de diagnostique de la langue © Michel Patry

Représentants de l'association Saputiit © Michel Patry

Représentants de l'association Saputiit © Michel Patry

Pierre Lussier, artiste peintre, dessine le portrait d'une Aînée © Michel Patry

Pierre Lussier, artiste peintre, dessine le portrait d'une Aînée © Michel Patry

Ellisapie Inukpuk, Rhoda Kokiapik et Vaijuula Napartuk allument le Ulliq © Michel Patry

Ellisapie Inukpuk, Rhoda Kokiapik et Vaijuula Napartuk allument le Ulliq © Michel Patry

À DÉCOUVRIR

À découvrir

Activités

Les activités entreprises sont notamment la construction de qarmaq (huttes de terre), de tentes en peau de phoque et d’un umiaq traditionnel (embarcations en peau de phoque), la fabrication de kayak, la tenue d’ateliers sur la langue, la confection de bannock, de kamik, de puurtaq, et d’avataq.

En savoir +


À découvrir

La Conférence des Aînés

Dès sa fondation, l’Institut a reconnu le rôle précieux que jouent les aînés dans la société inuite. C’est donc à l’instigation de l’Institut culturel Avataq qu’a eu lieu, en 1981 à Kangirsuk, la première Conférence des Aînés inuits du Nunavik.

En savoir +